Responsabilité sociale et environnementale

Vale en Nouvelle-Calédonie s’est adapté à son environnement.

La pérennité de nos activités passe nécessairement par le respect de l’environnement, le dialogue avec les communautés voisines, le renforcement des compétences et la participation au développement local. C’est une des conditions premières de la réussite d’un tel projet industriel.

Une approche basée sur la concertation et la co-gouvernance

Trois principes président à notre engagement :

  • Préserver et réhabiliter l’environnement naturel, en concertation avec les populations et les parties prenantes concernées.
  • Contribuer, en collaboration étroite avec les acteurs locaux, publics et privés, à la structuration et à la croissance des économies locales.
  • Accompagner les impacts socioculturels du projet. Notre responsabilité d’industriel est de veiller au dialogue et à la concertation avec les populations locales, car le développement économique engendre souvent des changements au niveau socio-culturel.

Sur la base de notre philosophie et de nos référentiels, plusieurs dispositifs ont été mis en œuvre, pour toute la durée du projet, sur les questions environnementales et sociétales. Ils laissent toujours une place prépondérante à la concertation et à la co-gouvernance.

La démarche environnementale de Vale Nouvelle-Calédonie

Cette démarche pour la conservation de la biodiversité est appliquée à toutes les phases du projet depuis sa conception. Elle est le fil conducteur de la convention pour la conservation de la biodiversité et consiste à :

  • En premier lieu : éviter au maximum les effets négatifs lors des choix entre plusieurs options de conception, choix rendus possibles à la suite des inventaires botaniques et des études d’impacts préalables ;
  • Minimiser et atténuer les effets et/ou empreintes ;
  • Restaurer dès que possible toutes les zones d’empreintes ;
  • En dernier lieu, lorsque les mesures précédentes ont été prises, il s’agit de compenser les effets résiduels inévitables.

Pour en savoir plus, cliquer ici.