Vale Nouvelle-Calédonie au carrefour de la maintenance

Vale Nouvelle-Calédonie est de nouveau présent au Carrefour de la Maintenance, jeudi 04 septembre. Nos professionnels de la maintenance sont présents sur le stand VNC pour témoigner de leur propre expérience.

La maintenance est un secteur clé de l’industrie. De la fiabilité à l’automation, en passant par l’électricité et l’instrumentation, la chaudronnerie, les mesures conditionnelles ou encore la mécanique, la maintenance englobe un large panel de métiers souvent méconnus. Vale Nouvelle-Calédonie y emploie 500 personnes, sur la mine et l’usine, employés VNC et sous-traitants, planificateurs, techniciens, ingénieurs, managers.
Participer au Carrefour de la Maintenance constitue ainsi pour Vale Nouvelle-Calédonie – 2ème employeur privé du territoire – une démarche de première importance : l’occasion de rencontrer les jeunes calédoniens, informer sur les métiers liés à la maintenance et identifier des profils correspondants à ses besoins.

La formation et le développement des compétences en réponse aux besoins de l’entreprise

Vale Nouvelle-Calédonie s’attache à former et à développer les compétences de ses employés et de ses sous-traitants pour promouvoir les évolutions de carrière et répondre aux besoins de l’entreprise. De nombreuses actions sont ainsi mises en place, notamment pour la maintenance telles que :
- Une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences depuis 2011,
- la Validation des Acquis et de l’Expérience depuis 2012
- le tutorat : développement d’un programme spécifique de tutorat « Second In Charge »
- Des formations pour la maintenance sont dispensées régulièrement à nos techniciens via le Centre de formation de Vale Nouvelle-Calédonie, doté spécifiquement d’un atelier de maintenance.
- Deux programmes de formation inédits de 18 mois ont été mis en oeuvre avec la volonté de faire monter en compétences les salariés : ils concernent les métiers d’automaticien et de technicien en contrôle non destructif.

Ces démarches sont porteuses de valeur ajoutée et au-delà du bénéfice apporté à nos salariés et sous-traitants, elles profitent à l’industrie locale dans son ensemble.