Vale Nouvelle-Calédonie partenaire du Festival Femmes Funk

Pour la troisième année consécutive, Vale Nouvelle-Calédonie est partenaire du Festival Femmes Funk. Sponsor de deux scènes et présent au Village Festivalier du Centre Culturel Tjibaou, Vale Nouvelle-Calédonie soutient la programmation musicale locale et la découverte de nouveaux talents.

« Vale croit en ton talent »

Pour cette 18e édition, Vale Nouvelle-Calédonie continue de soutenir la création artistique locale et sponsorise la scène Troubadour, scène du bord de mer sur laquelle interviendront de nombreux artistes locaux.

« Vale soutient ton talent »

Vale Nouvelle-Calédonie a souhaité cette année, mettre également à l’honneur ses employés impliqués artistiquement dans la création musicale, en leur dédiant une scène spécialement conçue pour eux. Salariés Vale NC et par ailleurs membres fondateurs de l’Association Subculture, DJ Exa et DJ Arno proposeront deux heures de mix accompagnés par leur collègue saxophoniste Marc Detournay.

Subculture accompagné de Marc Detournay
Samedi 4 octobre de 21h à 23h à l’espace Banian.

Valoriser les langues kanak du Grand Sud

Le stand Vale Nouvelle-Calédonie permettra aux festivaliers de découvrir les langues kanak du Grand Sud à travers des lectures de contes et berceuses racontées par des locuteurs du Grand Sud. Des jeux pédagogiques sur la faune et la flore créés par Vale NC en partenariat avec l’Académie des Langues Kanak seront à disposition du public. Ces supports interviennent dans le cadre du Programme de Préservation des Langues Kanak du Grand Sud de Vale.
Jeux memory, imagiers, contes… seront à gagner tout au long de la journée.

10h00 et 13h – Lecture de conte
11h00 et 15h30 – Berceuses
Dimanche 5 octobre – stand Vale Nouvelle-Calédonie

Le Programme de Valorisation des Langues Kanak du Grand Sud

Initié et développé par Vale Nouvelle-Calédonie depuis 2008, le Programme de valorisation des langues kanak du Grand Sud est un projet pilote du groupe Vale. Il s’inscrit dans une démarche de préservation des trois langues traditionnelles de l’aire Drubéa Kapümé, le nââ numèè, le nââ drubéa et le nââ kwényï, et a pour objectif de permettre aux populations du sud de la Grande Terre de se réapproprier leur langue maternelle, à travers une collection d’outils pédagogiques destinée aux enfants. Plus globalement, il participe à la préservation des langues, richesse du patrimoine de l’humanité.

Une collection d’outils pédagogiques en langues

Le conte Kamelisa la petite tortue verte est récemment venu enrichir la collection d’outils déjà diffusée dans les écoles et les familles du Grand Sud : les jeux de mémoire, les imagiers et les affiches sur la faune et la flore du Grand Sud édités en 2010 et 2011 puis le conte L’Igname amère en 2012 .