Antonin Beurrier nommé Président de Vale Nouvelle-Calédonie

Usine du Grand Sud – 29.01.2015. Antonin BEURRIER rejoint le groupe Vale en Nouvelle-Calédonie en tant que Président et Président du Conseil d’Administration de Vale Nouvelle-Calédonie, avec pour missions de définir et de mettre en oeuvre la stratégie de Vale Nouvelle-Calédonie et de renforcer les relations avec ses actionnaires. Sa nomination est effective depuis novembre 2014.

Diplômé de l’ENA et de la Columbia Business School of New York, Antonin Beurrier a plus de 15 ans d’expérience dans l’industrie et la gestion de projets internationaux complexes, dont deux années en tant que Président d’Xstrata (Glencore – actionnaire à 49% de Koniambo Nickel SAS) en Nouvelle-Calédonie (2011 à 2013).

Breton d’origine, marié et père de 6 enfants, Antonin Beurrier a débuté sa carrière dans l’administration où il est nommé sous-préfet en Auvergne puis en Polynésie Française. Puis, il intègre l’entreprise Michelin, d’abord en tant que Directeur produits industriels en Europe du Nord à Stockholm et enfin Directeur des relations investisseurs et des investissements stratégiques au siège, à Clermont Ferrand. En 2005, il retourne dans le secteur public, à l’Inspection Générale des Finances avant de rejoindre, deux ans plus tard, le groupe minier suédois Sandvik Mining and Construction en tant que Président de la région Asie. Il s’installe à Shanghai puis Singapour pour 5 ans. En 2011, attiré par le challenge à relever avec les équipes d’Xstrata en Nouvelle-Calédonie pour la mise en production de l’usine du nord, Antonin Beurrier revient en Outre-Mer. Après avoir investi dans plusieurs PME en France en 2013, Antonin Beurrier rejoint à la fin de l’année 2014 l’équipe de direction du 1er producteur mondial de nickel Vale Base Metals, afin d’assurer la montée en puissance de la production de son usine calédonienne.

Vale emploie en Nouvelle Calédonie plus de 3000 personnes sur son complexe industriel d’extraction, de traitement et d’export de nickel et de cobalt. Ce site représente l’un des plus importants investissements industriels directs sur le territoire français. En 2014, 20 000 tonnes de Nickel ont été produites grâce au procédé hydro métallurgique spécialement adapté au gisement du Grand Sud .