Dossier de presse: Vale Nouvelle-Calédonie point d’activité 2014

Des performances soutenues par la division métaux de base. 2014 a été une année de bonnes performances pour le groupe Vale malgré les défis économiques mondiaux. Le groupe Vale enregistre ainsi un EBITDA de 13,35 milliards USD, en repli de 41% par rapport à 2013. Ces résultats ont été impactés par la baisse des cours du minerai de fer (70 USD en 2014 contre 140 USD la tonne en 2013), la dépréciation du real et parallèlement, le ralentissement du marché asiatique –qui représente 51.2% du chiffre d’affaire Vale et dans lequel la Chine à elle seule représente 33.1%.

Parallèlement, des records de production pour les branches métaux de base, minerai de fer et métaux précieux ont été réalisés. Les performances de la division métaux de base avec un EBITDA de 2,52 milliards USD, en hausse de 54% en 2014, ont permis d’amortir les effets des cours des matières premières en baisse. Le prix moyen du nickel au LME en 2014 était de 15.799 USD la tonne au 4ème trimestre, en baisse par rapport au 3ème trimestre. Le marché du nickel n’a pas totalement reflété, comme attendu, l’impact de l’embargo indonésien sur l’export de nickel celui-ci ayant été contre balancé par le déstockage de la Chine.

Depuis 2012, Vale met en oeuvre un important programme de réduction des coûts qui a largement profité à la division métaux de base. Du côté de la production, un record de production de nickel a été atteint en 2014 avec 275 000 tonnes, permettant à Vale de devenir en 2014 le premier producteur mondial du nickel tout en conservant sa place de leader en minerai de fer. Vale Nouvelle-Calédonie a produit en 2014 près de 20 000 tonnes de nickel, participant ainsi aujourd’hui à la montée en puissance de la division métaux de base de Vale.

Pour en savoir plus, cliquez ici