Plantation de 1000 kaoris à Port Boisé :dernière visite de suivi pour les élèves de 5ème

 Le collège de Yaté, dans le cadre de son projet pédagogique environnemental a signé le 27 février dernier avec Vale Nouvelle-Calédonie et la mairie de Yaté, un partenariat destiné à sensibiliser les élèves à l’environnement et à sa biodiversité, à travers la plantation de 1000 kaoris sur 3 ans.

Cette première année de partenariat s’est concrétisée de la manière suivante :

Sensibilisation aux techniques de plantation et initiation aux métiers de la revégétalisation à la pépinière de Vale NC. Rencontre avec l’équipe environnement de Vale Nouvelle-Calédonie.

Plantation de 350 kaoris à Port Boisé sur trois sorties scolaires.

Suivi de la croissance des plants, familiarisation aux critères scientifiques, lors des trois visites de suivi.

Au-delà d’un partenariat consacré aux méthodes de plantation et donc de preservation, ce projet commun permet de sensibiliser les jeunes du Grand Sud à leur environnement proche et de les ouvrir aux perspectives professionnelles qu’offre ce secteur d’activité.

Transformer les ressources minières en prospérité et en développement durable

VNC est heureux d’accompagner les jeunes du grand Sud dans leur projet environnemental qui participe à la protection de l’environnement dans leur région. Ce projet pédagogique environnemental rentre dans la mission de développement durable et partagé de Vale: le partage des connaissances dans le cadre d’un projet éducatif. En effet, la pépinière de Vale outre la culture des plantes endémiques à vocation de végétalisation, participe également activement à la connaissance de ces espèces (méthodes de plantation) et à leur conservation (récoltes de graines…).

La préservation de la biodiversité, un principe fondamental pour l’industriel

Préserver et réhabiliter l’environnement naturel est un principe fondamental pour Vale Nouvelle-Calédonie qui a créé dès 1996 une pépinière expérimentale devenue en 2007, la plus grande pépinière de Nouvelle-Calédonie pour la production de plantes du maquis minier et/ou endémiques. Elle a actuellement une capacité de production de 500 000 plants par an.

Depuis sa création, plus de 220 espèces ont été reproduites dans la pépinière Vale Nouvelle-Calédonie. Des espèces rares qui servent à enrichir les parcs forestiers de la Province Sud comme des espèces importantes en matière de revégétalisation, les espèces « pionnières ». Chaque hectare revégétalisé fait l’objet d’une restauration préalable du sol avant l’implantation de 20 à 50 espèces pionnières différentes qui assureront une restauration selon un concept paysager diversifié, à raison d’un plant tous les 1,5 m².