Déversement creek Baie Nord

Le rapport d’enquête interne indépendant confirme que la cause du déversement de solution de procédé dans le creek de la baie nord le 7 mai dernier est d’origine humaine, soit un non-respect d’une procédure existante. D’autre part, les résultats des campagnes de suivi environnemental sont disponibles et concluent à un impact significatif uniquement en amont du creek de la baie nord, néanmoins, le lagon et l’embouchure du creek sont préservés.

Rapport d’incident

L’enquête d’incident réalisée par une équipe interne vient de finaliser son rapport. Ses conclusions confirment qu’il ne s’agit pas d’un problème de conception ou de fiabilité des installations du complexe industriel. La cause directe identifiée est d’origine humaine, plus particulièrement le non-respect d’une étape obligatoire d’une procédure critique. Celle-ci étant la vérification de l’intégrité d’un circuit après reconfiguration et avant remise en service. Le rapport d’enquête avec actions correctives a été transmis ce jour à la DIMENC, la direction du Travail et la Province Sud.

1èrs résultats d’évaluation de l’impact environnemental

Depuis le 7 mai, les équipes environnementales de VNC ainsi que des experts écologues des bureaux d’études ont mené des campagnes d’observation et de prélèvements à la fois du milieu d’eau douce et du milieu marin (eau, faune, flore). Environ 1360 individus morts ont été collectés (poissons, crevettes) et transmis à l’oeil et à la DENV pour expertise indépendante.
Les rapports préliminaires concluent à un impact significatif sur la partie amont du creek. La baisse du pH est à l’origine de la mortalité observée.
Les paramètres physico-chimiques de l’eau du creek sont revenus à la normale dès le 8 mai dans la nuit.
Au niveau de l’embouchure du creek, les relevés et observations réalisés le 8 mai, concluent à une absence d’impact.
Lors de la mission, aucun poisson mort ou affecté n’a été observé et tous les paramètres biologiques sont normaux avec une absence de blanchiment du corail. Les expertises se poursuivent.
Contacts