Déversement accidentel de solution acide – suite

Depuis la mise en place des procédures d’arrêt des installations le 7 mai, la ligne de production de l’Usine du Grand Sud est actuellement arrêtée à 80%. L’arrêt total est prévu pour ce soir. Néanmoins, nous maintenons nos services à Prony Energies ainsi que les circuits de traitement des effluents.

Parallèlement, les campagnes environnementales continuent sur le terrain et nous venons de recevoir les premiers résultats des suivis en milieu marin, réalisés dans la nuit de mercredi à jeudi et durant la journée de jeudi. Ces premiers résultats n’ont montré aucun impact dans le milieu marin, y compris au niveau de l’embouchure de la Baie Nord. Le suivi biologique se poursuit. Concernant le creek de la Baie Nord, les paramètres physico-chimiques de l’eau sont revenus à la normale.
L’enquête que nous avons lancée progresse et nous avons transmis nos premiers résultats aux autorités de tutelle. Ceux-ci confirment le volume de déversement qui est de 96 m3 et que la solution est composée d’eau de procédé chlorure et d’eaux de pluie.

Nous maintenons le dialogue avec les autorités coutumières, les communautés, les institutions et nous comprenons pleinement leurs inquiétudes et interrogations. Néanmoins, nous déplorons les blocages initiés à Nouméa et sur le complexe industriel (mine, usine, base-vie, port), qui nous empêchent d’assurer de bonnes conditions de sécurité pour nos employés et notre site. Vale Nouvelle-Calédonie souhaite que l’accès à ses installations soit libéré et cela pour assurer l’intégrité de ses équipements, le suivi environnemental de ses opérations et la continuité des activités de Prony Energies.